Candidats


Conseils

1. Pourquoi déposer votre CV

Dans l’instant, car nous étudions systématiquement un CV reçu, et nous avons peut-être l’opportunité que vous recherchez...
A court ou à moyen terme, car nous gérons une "CVthèque professionnelle", ce qui nous permet de proposer des suivis et des évolutions de carrières aux candidats référencés...donc à vous.

2. Conseils pour rédiger un cv   

Il est important que votre CV permette de bien comprendre quelles sont vos compétences et quelles ont été vos expériences.

Le titre de ce CV doit caractériser de façon précise votre métier principal. Il ne s'agit pas d'exprimer dans ce titre la fonction que vous souhaiteriez occuper dans l'avenir mais bien celle qui correspond à votre qualification d'aujourd'hui. Ainsi, si vous êtes directeur d'usine, même si vous espérez avoir dans l'avenir un poste de directeur général, ne mettez pas comme titre « directeur général » mais « directeur d'usine ».

Vos coordonnées doivent être précises et complètes (nom, prénom, adresse, téléphone fixe, téléphone mobile, fax, mail) et votre âge doit bien entendu figurer de manière explicite.

Une photo scannée viendra utilement compléter votre CV : choisissez une photo de bonne qualité et récente (ne prenez pas une photo d'il y a dix ans).

Toutes vos expériences doivent être décrites de manière ante chronologique dans un chapitre intitulé «expériences professionnelles». Chaque expérience doit mentionner de manière précise les points suivants :

  • l'année de début et l'année de fin (inutile de préciser pour quelles raisons vous avez quitté l'entreprise).
  • la fonction que vous avez exercée (par exemple : responsable production, directeur d'usine, ingénieur commercial …).
  • l'entreprise dans laquelle vous avez exercé cette fonction avec indication de son secteur d'activité, de son chiffre d'affaires, de son effectif et de sa localisation géographique. Il s'agit bien là de l'entreprise dans laquelle vous avez exercé précisément votre fonction et non pas du groupe auquel appartient cette entreprise. Par exemple si vous avez été directeur d'une usine au sein d'un groupe, donnez les informations concernant l'usine et non pas le chiffre d'affaires et l'effectif du groupe tout entier.
  • la liste des principales responsabilités qui vous étaient confiées dans le cadre de cette fonction et les réalisations marquantes dont vous avez été l'auteur.

Chacune des expériences évoquées au paragraphe ci-dessus doit faire l'objet d'une description portant sur cinq à dix lignes au maximum. Donnez suffisamment de détails pour que la compréhension soit bonne mais restez synthétique.

Votre formation doit préciser les diplômes obtenus, les lieux et dates d'obtention.

La présentation de vos connaissances linguistiques doit être aussi précise que possible. Il est inutile de mentionner «anglais». Une telle information n'est exploitable que si vous précisez le niveau, par exemple : «anglais courant, lu, écrit et parlé» ou «anglais professionnel écrit». Si vous en avez la possibilité soyez encore plus précis en mentionnant une référence de niveau, par exemple votre nombre de points au TOEIC.

En complément de ce qui précède, il est intéressant de rajouter un chapitre «compétences», dans lequel, indépendamment de la chronologie de leur acquisition, vous présentez d'une manière synthétique les compétences que vous estimez détenir. Pour cela, essayez de tenir compte de la grille des compétences usuellement examinée par des recruteurs au regard de votre fonction : par exemple, si vous êtes DRH indiquez votre niveau de connaissances dans le domaine des PSE, si vous êtes responsable comptable mentionnez vos éventuelles connaissances en consolidation, si vous êtes directeur d'usine mentionnez votre savoir-faire en matière de manufacturing, si vous êtes directeur financier précisez votre connaissance des normes IAS/IFRS, etc.

Evitez absolument toutes les présentations de votre CV qui seraient de nature à le faire sortir d'un certain classicisme et le rendrait plus difficilement lisible par un recruteur. Ainsi, certaines présentations sous forme de tableaux vous sembleront intelligentes mais elles rendront plus difficile la lecture de votre document et donc sa compréhension.

Un CV doit pouvoir se lire rapidement et facilement. Il doit vous présenter de manière limpide, assez courte (deux à trois pages) et valorisante (soignez la présentation, le choix des caractères, les alignements …).

3. Envoyer votre CV par mail

Privilégiez l’envoi de vos CV par Mail : ils sont beaucoup plus faciles à exploiter pour les recruteurs.

Chez I-Prince, nous recevons plusieurs CV baptisés cv.doc. Lorsque nous enregistrons ces CV pour les conserver, le risque est grand que le deuxième efface le premier, le troisième efface le deuxième et ainsi de suite. Pensez à donner un nom à votre CV du type prénom + nom ou initiale + nom. Vous éviterez ce risque et vous faciliterez sa recherche et le suivi de votre dossier.

Utilisez des logiciels courants, Word est le plus recommandé et assure une réception optimum.

Méfiez vous du trop beau et du trop compliqué : tableaux complexes illustrations et mise en page complexes. Ils peuvent nuire à un bon traitement informatique de votre CV. En effet, les recruteurs professionnels utilisent très couramment des logiciels de gestion des CV qui peuvent ne pas interpréter convenablement votre superbe création.

En règle générale une certaine forme de simplicité est souvent gage d’efficacité.

4. La lettre de motivation

Elle a pour objectif d’éveiller la curiosité de votre lecteur et d’obtenir un rendez-vous ...
ne la négligez pas !

La lettre de motivation accompagne le CV, mais ne doit pas le paraphraser (Elle en éclairci les principaux points). Elle doit être manuscrite (d’une écriture clair et lisible), sobre (un style simple), courte et sans fautes d’orthographe. Elle témoigne de votre motivation et éclaire sur vos objectifs professionnels.

D’ordinaire, elle se compose de 3 paragraphes :

Le premier : il est relatif à l’entreprise à qui vous écrivez
VOUS Renseignez-vous sur l’entreprise (taille, activité, développement, …)
Sachez montrer que vous n’adressez pas ce courrier par hasard.
Le deuxième : Il parle de vous
JE ou MOI Evoquez votre situation actuelle.
Précisez vos choix et orientations de carrière.
Le troisième : Il envisage la collaboration
NOUS ou ENSEMBLE Il démontre votre adéquation avec l’entreprise et le poste sollicité.
Il a pour objectif d’obtenir un entretien ; la formule de politesse encourage à un nouveau contact

 

 

 

 

 

 

Quelques conseils:

  • La forme :
    Utilisez du papier blanc, de bonne qualité.
    Evitez les phrases trop longues.
    Optez pour un style aéré.
    Changez de paragraphe par sujet.
    Equilibrez votre lettre (marges à gauche et à droite).
  • Le fond :
    Soyez affirmatif (pas de « si » ou « je pourrais », …)
    Soyer objectif (pas de « je pense », ou « je sais », …)
    Soyez positif (évitez les phrases à négation, et des mots tels que : « problème », « litige »,…)
    Soyez concret (des faits, et non des états d’âme)
    Soyez vrai ……….

5. L’entretien de recrutement

L’entretien est une étape incontournable et primordiale du processus de recrutement.

D’une durée variable selon les entreprises et les cabinets, ils se décompose bien souvent en 2 parties :

Une première partie pour parler du candidat, une seconde pour évoquer un poste et/ou parler de l’entreprise.

En ce qui concerne la première phase, ne la négligez pas…
Il est important de préparer l’entretien afin de ne pas vous laisser surprendre par certaines questions .
Soyez en mesure d’expliquer et d’argumenter votre CV
Soyez prêt à parler de vous et à évoquer votre personnalité.

Quant à la deuxième phase, soyez pertinent.
Si vous en avez la possibilité, renseignez vous au préalable sur l’entreprise. (le Web est aujourd’hui un bon vecteur d’informations)
Durant l’entretien, interroger votre interlocuteur sur l’entreprise, sa structure, son chiffre d’affaires, sa rentabilité, son positionnement, son image, ….
D’une part cela vous apportera des éléments supplémentaires nécessaire à votre réflexion, et d’autre part, cela confortera votre interlocuteur sur votre intérêt et votre motivation.

Enfin, ne négligez pas la conclusion de l’entretien : il fait l’état de votre position sur l’entretien et le poste.

Quelques conseils :
Soyez ponctuel
Présentez vous dans une tenue appropriée à l’entretien
Soyez le plus naturel possible
Parlez au présent, employez des verbes actifs, évitez les mots négatifs tels que échec, litiges, problèmes, …
N’oubliez pas de remercier votre interlocuteur après l’entretien.
Sachez vous montrer disponible…

Quelques questions type :
Que savez vous de notre société ?
Décrivez votre poste idéal ...
Comment vous organisez vous dans votre travail ?
Citez quelques caractéristiques qui vous définissent (forces et faiblesses) ...
Comment vous voyez-vous dans cinq ans ?
Parlez-vous couramment une langue étrangère ?

Les questions surprise :
Qu’est-ce qui vous motive dans la vie ?
Quel est le dernier livre que vous avez lu ?
Quel est le fait de l’actualité qui vous a le plus marqué dernièrement ?
Shall we carry on with this interview in english …. ?

Ne perdez jamais de vu, qu’au cours d’un entretien votre attitude sera jugée dans son ensemble.

N’omettez pas les petits détails qui font la différence : une poignée de main, la voix, les premiers mots, l’écoute, le regard, la tenue vestimentaire, la « gestuelle », ….