FAQ


Des conseils, des outils pour mener vos démarches et vos entretiens de recrutement.

1. Lors d’un entretien de recrutement, faut-il toujours être soi-même ou jouer le rôle du parfait candidat ?

Bien entendu, notre fond intérieur est immuable et reflète sur notre personnalité. Néanmoins, l’entretien de recrutement possède des règles et la personne qui vous reçoit n’est pas un ami. Ce n’est pas un ennemi non plus. C’est tout d’abord un professionnel avec qui il faudra utiliser des règles professionnelles. L’entretien de recrutement comporte pour le recruteur un enjeu économique important. Pour le candidat, également est en jeu une partie de sa vie. Le candidat doit donc adopter un comportement professionnel, vendeur, sans en faire trop bien entendu et sans forcer sa nature de manière exaspérée.

2. Quelles sont les règles simples de comportement lors d’un entretien ?

Comportez-vous comme dans un exercice professionnel, avec sérénité, réflexion. Ayez en l’esprit que l’on vous teste. Appliquez les règles professionnelles de comportement, de respect et de vigilance. Appliquez les règles de déroulement d’une discussion avec questions / réponses construites. La préparation de l’entretien est la plus grande règle de réussite.

3. Quelles sont vos compétences pour notre l’entreprise ? vous demande le recruteur…

Ne vous aventurez pas dans un entretien sans avoir au préalable déjà préparé la réponse à ce type de question essentielle pour le recruteur. Pour répondre à cette question, vous devez avoir en tête les informations sur l’entreprise (à rechercher auparavant sur le net par exemple) et sur le poste à pourvoir. Pour le poste, appuyez-vous sur les intitulés du poste, argumentez en y apportant votre valeur ajoutée et rebondissez en posant des questions sur les objectifs que l’entreprise recherche. Servez-vous de vos références pour apporter à l’entreprise une performance économique et soyez porteur de valeurs et de résultats.

4. En quoi le poste vous intéresse ? vous demande le recruteur…

Si il n’existait qu’une question à préparer d’avance, ce serait celle-ci! D’une part parce que le recruteur s’inspirera forcement de votre réponse pour convaincre son client de votre motivation, et d’autre part parce qu’elle est le fil conducteur de votre carrière. Pouvoir répondre efficacement à cette question nécessite un travail préalable sur vous-même, vos buts dans la vie, etc..
Sachez-le d’avance c’est une question décisive.

5. Quelques conseils pour argumenter efficacement lors d’un entretien ?

Argumentez sur les bases de vos résultats obtenus lors de vos précédentes activités. Des exemples, des chiffres, des challenges concrets feront la différence. Venez avec des photos de réalisation, de chantier, venez avec des graphes, ... Le papier, le visuel sont des preuves de vos compétences.

6. Eliminer le stress avant un entretien ?

Le stress, n’est-il pas de la peur provoquée par de l’incertitude, et stimulée par la crainte de l’échec. C’est donc une réaction saine, naturelle et légitime. Le stress est donc un ami, qu’il vaut mieux encombrant qu’absent.
Ne chercher pas à masquer votre peur, mais plutôt à la traduire en questions pertinentes, en écoute, et en suivi.

7. A quel moment de l’entretien faut-il parler de rémunération ?

Pour vous, comme pour le recruteur, il faut d’abord s’assurer qu’il y a adéquation et correspondance entre vous et le poste proposé. Une fois ce cap franchi et seulement après cette étape, vous serez dans une position d’égal niveau avec votre interlocuteur car offre de négociation aura lieu. Laissez votre interlocuteur aborder le sujet, si vous le pouvez, votre position sera plus facile à défendre ensuite.

8. Que répondre lorsque le recruteur vous demande "présentez-vous !"

Cette question est importante et très vaste car elle va révéler vos centres d’intérêts et valeurs. C’est un exercice difficile car en quelques minutes vous devez intéresser votre interlocuteur. Faites en sorte de vous présenter sous le meilleur angle depuis vos études, vos expériences, vos formations jusqu’aux résultats que vous avez obtenus. Et l’ensemble toujours en adéquation avec le poste et l’entreprise qui vous écoute. Pour être percutant lors de cet exercice, préparez votre texte et entraînez-vous pour donner une réponse en 2 ou 3 minutes. Le fait de terminer par une question du type "voulez-vous que je revienne sur un ou plusieurs points de mon parcours ?" apportera professionnalisme à l’entretien !

9. Autre question souvent posée : "En dehors du travail, quels sont vos centres d’intérêts ?" vous demande le recruteur

On vous demande de sortir du registre professionnel pour faire le parallèle avec le poste en question. En fait ce que veut savoir votre recruteur, ce n’est pas votre vie privée, mais c’est votre personnalité, dynamique ? solitaire ? ouverte ?, .... Soyez authentique tout en restant encore professionnel. Vous avez tout intérêt à montrer que vous vous équilibrez en dehors du travail (famille, vie culturelle, sport, lecture) pour mieux travailler. En fait, évitez les flops qui iront à votre désavantage du style "je fais des compétitions de golf" (mais où trouvera-t-il le temps ?) Je pars tous les ans me plonger dans la culture du Népal !

10. Question majeure : "Comment vous voyez-vous dans 3 ans ?" vous demande le recruteur…

On vous demande par cette question, quelle est votre vision professionnelle ? Préparez bien la réponse et faites en sorte d’être en correspondance avec le poste et son évolution. Donnez-vous des responsabilités personnelles et collectives, et des résultats à attendre et ..., forcement après 3 ans, une nouvelle vision. Adaptez votre vision à celle de l’entreprise, surtout si c’est une PME de 10 personnes !

11. "Parlez nous de vos qualités et défauts ?" vous demande le recruteur…

Pour répondre, parlez de vos qualités propres à votre personnalité et celles liées à un travail en équipe, à ce que vous pourrez apporter. Quant à vos défauts, bien sûr, prenez des défauts de circonstance, qui passent bien comme "exigeant sur les autres autant que sur soi-même", "j’écoute tout le monde", "je suis quelquefois perfectionniste", ... !

12. Comment s’en sortir si l’on vous demande de vous présenter en moins de 5 minutes ?

Chose préalable, entraînez vous avant chrono en main. Ensuite composer votre argumentaire structuré et très vite valorisant. Par exemple en 3 points. Très rapidement nom, prénom, ensuite votre niveau de compétence et ensuite les résultats obtenus. Soyez de plus en cohérence avec le poste proposé dans votre argumentaire.

13. Que répondre aux questions sur votre expérience ?

Pour le recruteur, ce n’est pas la quantité qui l’intéresse mais la qualité. En fait vous devez démontrer que vous avez l’expérience requise pour correspondre au poste. Alors ne soyez pas hors sujet ! Valorisez vos expériences surtout en terme de résultats et de réussites en ne perdant pas de vue le lien avec le poste.

14. Si vous avez l’impression de trop parler ! Taisez-vous. Voici pourquoi …

Un argumentaire trop long sera forcément ennuyeux et s’essoufflera. Si le recruteur ne vous arrête pas, faites le vous. Après avoir parlé longuement, TAISEZ-VOUS ! ET si le silence persiste, ce qui peut être un test déstabilisateur, alors POSEZ une question ouverte sur le poste. Votre interlocuteur mesurera alors votre qualité d’écoute.